TENDANCE NEW-BURLESQUE

Le burlesque aujourd’hui veut dire comique, nous le retrouvons dans le jeu de certains artistes, tels Charlie Chaplin, Louis de Funes, Stan Laurel, Jerry Lewis. Rien à voir avec le new burlesque décrivant un style de strip-tease.

Le new-burlesque ou néo-burlesque est né dans les années 1990. Il associe deux époques. Celle du 19e siècle et celle des années 40-50. Au 19e siècle, on voit naitre les cabarets de Paris et leurs spectacles« légers » où l’on sent pointer la libération sexuelle. Vient ensuite l’âge d’or du spectacle burlesque où l’on découvre des artistes comme Lilie Saint Cyr, Dixie Evant.

Aujourd’hui, on redécouvre l’effeuillage et le burlesque avec des artistes telles Dita Von Tease, Michelle l’Amour, Mimy le Meaux et en France avec la troupe kisses Cause Trouble qui voit le jour en 2004 à Nantes.

Le néo-burlesque, ce sont des coiffes et mini-chapeaux, souvent avec voilettes ou plumes, de longs gants en satin ou dentelle, des corsets fantaisie quoique les vrais corsets reviennent également sur le devant de la scène, les femmes prennent de nouveau plaisir à se sentir bien maintenues et voir leur taille diminuer de 15 cm. Ces corsets fantaisie se portent avec des jupons froufrouttants, courts, mi-longs, des culottes également à froufrou ou bloomer, auquels on ajoute des bas, des collants retro ou fantaisie, de toutes les couleurs –rouge, blanc, noir, vert, violet- avec tous types de motifs : des cœurs, des fleurs, des losanges. Et bien sûr, le boa en plume, incontournable accessoire du burlesque.

Sur scène, Tout est permis. Seul le spectacle compte. Des danses traditionnelles burlesques dans lesquelles ont fait remonter les jupons pour bien monter sa culotte et laisser deviner le haut de la cuisse, à l’effeuillage qui est un spectacle sensuel, érotique, lascif et Faire rêver le spectateur ! Comme le disait Jean-François Somain : ” L’érotisme réside dans la possibilité d’un geste. Il appartient au domaine du rêve ”

spacer