Pourquoi les hommes perdent-ils plus de cheveux que les femmes ?

L’alopécie se manifeste par un amincissement des cheveux dans certaines zones du crâne, généralement près du front, les tempes. Il suffit de regarder un peu autour de soi pour constater que les “victimes favorites” de ce phénomène sont les hommes. Oui, la calvitie est un phénomène très courant dans la population masculine, plutôt que dans la population féminine. Les plus touchés sont les hommes âgés de 20 ans (alopécie précoce) à 60 ans.

La calvitie : un phénomène purement masculin ?

Vous ne le croirez pas, mais la testostérone est le principal responsable de la calvitie masculine. Cette découverte remonte aux années 40, lorsque l’endocrinologue et anatomiste américain James Hamil a analysé le phénomène de la calvitie chez certains garçons atteints de troubles mentaux qui, avant la puberté, étaient castrés. Chez ces sujets, la tendance à l’amincissement des cheveux était beaucoup plus faible que chez leurs pairs non soumis à ce type de procédure.

De telles études ont été convenablement perfectionnées au fil des ans, confirmant que le responsable de ce processus est une enzyme, la 5-alpha réductase de type II, qui convertit la testostérone en dihydrotestostérone (DHT).

La DHT remplit des fonctions très importantes pour le corps masculin, au niveau cérébral, sexuel et musculaire. En même temps, elle a un effet négatif sur la santé des cheveux : elle provoque notamment une atrophie et la mort qui s’ensuit. Étant donné le rôle fondamental de la DHT pour l’organisme, il est fortement déconseillé d’inhiber ses fonctions par l’administration de certains médicaments, car les effets secondaires pourraient être beaucoup plus graves que la simple calvitie.

En plus de la testostérone, il existe d’autres causes de calvitie: une alimentation non-équilibrée, l’utilisation de certains médicaments, l’application de traitement comme la chimiothérapie, etc.

Quels remèdes pour la calvitie ?

Heureusement, dans la plupart des cas, le phénomène de la calvitie peut être traité et ralenti. Dans ces cas, il y a deux facteurs déterminants : premièrement, le temps, c’est-à-dire agir rapidement dès les premiers signes d’amincissement. Deuxièmement, la constance dans la poursuite de certaines thérapies et l’adoption de comportements quotidiens simples pour protéger la santé des cheveux, pour prévenir l’alopécie.

De nombreuses thérapies sont utilisées pour combattre l’alopécie. Plus répandues ces dernières années sont celles basées sur la calvitie ou le finastéride, ce sont deux médicaments qui favorisent la croissance des cheveux.

Le problème de la chute des cheveux peut également être traité sans médicaments aux moyens de quelques actions relativement simples:

  • Suivez un régime alimentaire composé de fer, de protéines et de vitamines
  • Ne vous lavez pas trop souvent les cheveux
  • Préparez des produits de soins capillaires naturels, et évitez les agressions
  • Limiter l’utilisation de colorants
  • Protéger vos cheveux des rayons du soleil avec des crèmes solaires en spray ou des chapeaux
  • Eviter un contact direct entre le diffuseur et vos cheveux
  • Limiter l’utilisation de lisseurs de cheveux

Si, malgré ces mesures, vous ne remarquez pas un réel changement dans la composition et la texture de vos cheveux ; il est bon de consulter un professionnel pour un examen trichologique afin de comprendre la véritable cause du problème et d’agir immédiatement. N’oubliez pas, surtout si vous êtes un homme, que lutter contre la calvitie est possible, mais qu’il est essentiel d’agir dès la première chute de cheveux !